L'Homme qui Rit de Victor Hugo 11
Edition Folio Classique - 800p

L'Homme qui rit

# Résumé # (d'après even.fr)

Gwynplaine est un enfant à l'image du bossu, de ces êtres mi-hommes, mi-monstres pour lesquels Hugo a tant de tendresse. Une cicatrice vient assombrir un sourire que son amie Dea, aveugle, ne peut pas juger. Avec Ursus, qui les a recueillis, ils se donnent en spectacle, mimant le ridicule avec tout le talent hugolien. Jusqu'au jour où leur aventure les mène à Londres...

# Mon Avis #

Je viens de dévorer ce pavé de 800 et quelques pages...et j'en ressors époustoufflée. C'est magnifique! grandiose!

Hugo nous donne la un roman tantôt épique, tantôt purement romantique, tantôt satire sociale.. Du suspense, de l'aventure, de la réflexion, des émotions... Les personnages sont atypiques, profonds, et ne laissent pas indifférents. Cela peut parfois paraître caricatural, mais pourtant, cela sonne tellement vrai, encore aujourd'hui.

Le style, ah, le style... magnifique! Prose enflammée, parfois mordante, ironique, parfois tendre, toujours majestueuse. Une richesse incomparable du lexique, des descriptions longues mais splendides.

Hugo critique, Hugo émeut, Hugo subjugue. Parfois, je me suis dit "stop", "c'est trop", "je saute ce passage". Impossible. Les mots m'ont attrapé, scotché. Toute une gamme d'émotions passe lors de cette lecture, horreur et attendrissement, tristesse et rire.

 

 

 

Je sais, cette critique est dithyrambique....mais qu'attendre d'autre après la lecture de ce roman démesuré, baroque, truffé de morceaux d'anthologie?

Quelle bonheur d'être francophone et de pouvoir savourer pleinement une telle oeuvre...