Rebecca de Daphné du Maurier 11
Le Livre de Poche - 500p

Agrandir la jaquette de Rebecca

# Résumé #

En épousant Maxim de Winter, la narratrice a-t-elle pris conscience qu'elle liait désormais son existence à une mystérieuse demeure, Manderley, et à un fantôme, Rebecca, la première épouse de Maxim ? A travers Manderley, par la voix de Mrs. Danvers, la gouvernante, dans les réactions de Maxim, à l'occasion d'événements apparemment futiles, il semble que Rebecca continue d'exercer une influence à la limite du surnaturel et du morbide. Peu à peu l'angoisse se précise. Rebecca est morte noyée et plusieurs indices permettent de supposer qu'il ne s'agit ni d'un suicide ni d'un accident. Avec une puissance d'évocation toute en nuances, Daphné du Maurier fascine le lecteur et l'entraîne à la découverte d'inquiétantes réalités sans quitter le domaine familier de la vie quotidienne. Les moindres détails se chargent de signification, l'atmosphère de sourde hostilité dessine peu à peu les contours d'un drame dont la défunte Rebecca est à la fois la victime et l'inspiratrice.

# Mon Avis #

J'avais déjà lu ce roman en primaire et j'avais adoré. J'ai voulu le relire, pour retrouver cette ambiance si particulière...
...je n'ai pas été déçue.

C'est un roman extrémement fort, puissant. L'ambiance est palpable, oppressante.  Il se dégage de ce livre une véritable atmosphère, inoubliable, chargée de silences, de secrets, et de suspense.

Quant aux personnages, ils sont fouillés.On vit avec l'héroïne, on partage sa souffrance, son angoisse, ses espoirs. C'est aussi un roman très psychologique.

Heureusement, quelques touches d'humour, surtout au début, allége ce récit empreint de noirceur. Je suis également tombée sous le charme des descriptions de Manderley.

Bref, une sublime lecture,entre le roman d'amour et le policier à la Wilkie Collins. J'adore.

 

--> Lilly en parle 100 fois mieux que moi...