Le Maudit (Histoires de Systèle, 8) de Myrielle Marc 11
XO Editions - 215p

Le Maudit : (Histoires de Systèle, 8)

# 4ème de couverture #

Une histoire d'amitié exceptionnelle, qui aborde les thèmes intemporels de la rencontre du Bien et du Mal, de l'exercice de la justice, de l'inévitable affrontement entre le devoir et la compassion.

Une île du Nord, lointaine, peut-être imaginaire. Un très jeune homme au visage d'ange et au regard glacé est amené au château de Louvars pour y être emprisonné à vie. Parce qu'il a tué son père, il est condamné à subir la torture d'un effroyable bracelet qui broie de douleur celui qui le porte. On l'appelle le Maudit. Il n'a que dix-neuf ans. Témoin quotidien du courage, des silences, de la souffrance du Maudit, le seigneur Emmanuel de Louvars s'intéresse à lui. Un sentiment fraternel semble naître entre les deux hommes. Bientôt, un doute et des questions s'installent. Le Maudit a-t-il vraiment mérité cela ? Le Bien est-il toujours le Bien quand il châtie le Mal ? C'est à 17 ans que Myrielle Marc a écrit ce texte dont elle dit aujourd'hui: " Maintenant " je comprends que je parais au plus pressé me recréer un père et une loi. " Quarante ans après, Myrielle Marc a enfin décidé de publier ce texte. Une merveille littéraire.

# Mon Avis #

Un petit bijou.

Je connaissais cette auteure grâce à son roman Orfenor, que j'avais beaucoup apprécié. Quand j'ai vu ce roman, je n'ai pas hésité, surtout que le titre et la couverture étaient intriguants...

...Je ne regrette pas cette impulsion. Ce roman est magnifique, captivant, inoubliable. L'histoire pourrait paraître fade, conte moyen-âgeux sans réelle nouveauté. Et bien non. C'est le style de livre que l'on ne lâche plus avant la fin, le style de livre qui nous accroche dès les premiers mots, le style de livre dont on dévore chaque phrase avec passion.

Sous ses apparences légères, Le Maudit se révèle profond. Les personnages sont extremement attachants, malgré leur défauts.Quant au style, il est très beau, ciselé, prenant.

Ce livre fut un fabuleux voyage, une ode à l'amitié, empreint d'un parfum de légende d'antan. Un roman que l'on savoure comme l'on savourerait un gâteau de sa grand'mère...