Qu'importe le livre, pourvu qu'on ait livr'esse...

mercredi 19 août 2015

Nouveaux horizons

Je doute que des lecteurs passent encore par ici, mais au cas où...

 

Vous pouvez désormais me retrouver ici: http://chezmorwenna.blogspot.fr/

Chez Morwenna

On continue dans les jeux choupis, avec ce mini jeu de chez Iello. Vous devez constituez le plus rapidement possible un train avec 18 (ou 16 selon le nombre de joueurs) animaux. Un jeu de pioche/défausse et de rapidité très plaisant. Règles simples, place du hasard importante mais sans être trop frustrante, tours fluides...

http://chezmorwenna.blogspot.fr

 

Diverses chroniques vous attendent - lectures, jeux, beauté bio...

 

Peut-être à bientôt? ;-)

Posté par Morwenna06 à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 22 septembre 2009

Goodbye France !

Morwenna a fait ses valises...

J'ai plié bagage et fait voile vers le pays de Jane Austen pour un an. Pays de la tentation où de sublimes éditions de mes romans favoris me guettent sur les rayonnages, où les adaptations des oeuvres d'Austen ou des Brontë par la BBC m'appellent...

Si le coeur vous en dit, je livre quelques notes sur cette nouvelle vie "oxfordienne" ici :

http://morwennainengland.blogspot.com/

Bises à tous et à toutes, et, comme toujours : bonnes lectures ! =)

 

EDIT: Désormais, vous pouvez également me retrouver ici: http://boudoirdemorwenna.blogspot.com/

Bonne balade :-)

 

Posté par Morwenna06 à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 avril 2008

Pluie.

Bonsoir ! Aujourd'hui, je vous propose un petit poème adapté à la météo ;-)


Gustave Caillebotte - La Place de l'Europe, temps de pluie
[cliquer sur l'image pour la voir en plus grande]

 

Il pleut doucement sur la ville.
ARTHUR RIMBAUD

 

Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville,
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennuie
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s'écœure.
Quoi ! nulle trahison ?
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi,
Sans amour et sans haine,
Mon cœur a tant de peine !

Paul Verlaine, Romances sans paroles
(ARIETTES OUBLIÉES — III)

 

 

 

---
Fond musical :
Quelque chose d'un peu plus contemporain, pour une fois : Yann Tiersen - Sur un fil

free music

Posté par Morwenna06 à 17:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

jeudi 3 avril 2008

Avril.

Un petit poème de circonstances. Ce n'est pas la plus connue des oeuvres de Nerval, mais je lui trouve un certain charme, elle dégage une atmosphère alliant fraîcheur printanière et douce mélancolie.

 

A_Song_of_Springtime
"A Song of springtime" - Waterhouse

"Avril"

Déjà les beaux jours, — la poussière,
Un ciel d’azur et de lumière,
Les murs enflammés, les longs soirs ; —
Et rien de vert : — à peine encore
Un reflet rougeâtre décore
Les grands arbres aux rameaux noirs !

Ce beau temps me pèse et m’ennuie.
— Ce n’est qu’après des jours de pluie
Que doit surgir, en un tableau,
Le printemps verdissant et rose,
Comme une nymphe fraîche éclose
Qui, souriante, sort de l’eau.

Gérard de Nerval, in Odelettes

 

---
Fond musical : le 2ème mouvement du célébre "Printemps" de Vivaldi - plus lent, moins connu, je préfère aux 1er et 3ème mouvements (et il est plus en accord avec le poème ^^)

 

free music

Posté par Morwenna06 à 20:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]