Le Pays du Dauphin vert de Elisabeth Goudge
Phébus Libretto - 800p

Le Pays du Dauphin Vert

# 4ème de couverture #

Nous sommes au XIIe siècle dans une bourgade des îles Anglo-Normandes. La famille du jeune William emménage rue du Dauphin Vert. L'adolescent se lie à ses deux voisines, la jolie et souriante Marguerite, et la grave Marianne, plus ingrate. On rêve, on rit, on pleure ; et l'on se moque de ce benêt de William qui, malgré sa préférence marquée pour Marguerite, ne peut s'empêcher de mélanger les prénoms des deux sœurs. Un détail idiot qui va bouleverser le cours de trois existences... William s'établit comme colon en Nouvelle-Zélande, toujours épris de son amoureuse d'hier. Prenant un jour son courage à deux mains, il demande par lettre la main de Marguerite. Quelques mois plus tard, il a la surprise de sa vie : c'est Marianne qui débarque du bateau...

# Mon Avis #

Une belle lecture.

Dans ce roman dense et touffu, Elisabeth Goudge nous enveloppe, nous entortille, nous lie dans sa toile. Ce un roman est de ceux qui prennent tout leur temps, et se déploient plaisiblement, nous laissant sous le charme.

Non pas qu'il n'y ait pas d'action; ce n'est pas un récit purement contemplatif. Seulement la psychologie des personnages est fouillée, leurs pensées, leurs actes, leurs tergivertions sont bien développés. C'est une belle galerie de protagonistes que l'auteure nous livre. Un peu comme dans Autant en emporte le vent, ils ne sont pas parfaits, surtout Marianne. j'ai souvent été énervée par eux, par leurs erreurs, leur aveuglements parfois. Ils restent cependant attachants.

Quête du bonheur, respect de l'autre, notion de sacrifices, histoires d'amour manquées...autant de thèmes délicatement abordés dans cette belle fresque historique. La fin, en revanche, m'a quelque peu déçue.  Si vous le lisez, vous me direz ce que vous en avez pensé.

Au final, j'ai quand passé 2 beaux jours d'évasion avec cette jolie lecture.