La Souris Bleue de Kate Atkinson 11
Le Livre de Poche - 412p

La Souris Bleue

# La 4ème de couv' #

Un détective privé enquête à Cambridge sur des affaires criminelles qui n'ont jamais été éclaircies. Il doit remonter à des événements du passé, souvent très lointains, pour suivre les traces de la mystérieuse " Souris Bleue ". Les intrigues sont situées dans des milieux sociaux très divers, allant de la classe ouvrière à la gentry. Les drames les plus poignants alternent avec les épisodes désopilants. On retrouve le regard caustique de Kate Atkinson sur notre monde moderne, la télévision et la " néfaste food ", entre autres. Anticipations et retours en arrière tiennent le lecteur en haleine. Les maux de notre société, l'amour parental avec ses excès et ses carences sont dépeints avec une étonnante âpreté de ton.

# Mon Avis #

Comme vous l'aurez deviné grâce au p'tit coeur-soleil clignotant, je me suis régalée avec ce roman.

Je ne connaissais pas du tout cet(te) auteur(e) [ à propos, cette féminisation du terme auteur est-elle correcte???]
Au début, son style très particulier m'a surpris: elle use et abuse des parenthèses [comme moi] , nous trimballe d'un personnage à un autre, changeant ainsi de focalisation,  passe parfois du coq à l'âne - comme si elle suivait les pensées des protagonistes - ,en nous révèlant des anectodes savoureuses mais - apparement - hors-sujet.[vous avez vu, je tente de me mettre aux tirets...^^].

Cependant, passées les premières pages, je me suis coulée dans cette écriture décapante. Kate [je me permet d'utiliser son prénom, je sens que l'on va devenir de grandes copines toutes les 2], du bout de sa plume acide, m'a fait passer du sourire aux mouchoirs. Sa prose est à la fois cynique et poétique, mais toujours agréable. La Souris Bleue est plus qu'un roman policier, plus qu'une critique de moeurs, plus qu'un recueil de tranches de vie.C'est tout cela et bien plus encore. C'est une oeuvre unique, sensible, terriblement lucide, férocement drôle. Pleine de finesse et d'émotions, aussi.

Une merveilleuse découverte!

--> Entre autres, Tamara a (aussi) aimé et en parle très bien...[N'oublions pas Caroline, citée plus haut, à qui je dois cette superbe lecture...]