Dans les replis du temps de Kate Atkinson
Le Livre de poche - 400p

Dans les replis du temps

# La 4ème de couv' # version broché

C'est de nouveau une sorte de saga familiale que nous propose Kate Atkinson : l'histoire insolite et tourmentée des Fairfax, famille ayant doucement glissé, au fil des siècles, de l'arrogante aristocratie élisabéthaine à la petite bourgeoisie médiocre et démunie en faisant un détour par l'épicerie fine.
Représentant la dernière génération des Fairfax, Isobel, la narratrice, est gratifiée - ou doit-on dire affligée ? - d'un don favorisant ces retours en arrière et ces savantes projections dans le temps dont Kate Atkinson s'est fait une spécialité. Elle s'engouffre de temps à autre, sans l'avoir cherché ni même souhaité, dans l'un de ces " trous du temps " lui permettant d'explorer brièvement une phase du passé ou d'entrevoir un petite tranche d'avenir. Cette faculté, qui met sa raison à rude épreuve, permettra-t-elle au moins à Isobel de retrouver un jour sa mère, la charmeuse et mystérieuse Eliza, sortie d'on ne sait où et disparue un jour on ne sait comment, mais dont le fantôme parfumé hante tout le livre ?
Mais, autour de cette quête quasi policière, Kate Atkinson a su, une fois de plus, recréer tout un monde. Un monde à la fois magique et brutalement réaliste, tragique et bouffon, tendre et cynique, où le temps bégaie souvent, où les morts ressuscitent parfois, et où des bébés inconnus et roux apparaissent sur le seuil des portes.
Un monde que seule l'imagination poétique de Kate Atkinson pouvait faire naître et vivre

# Mon Avis #

Je continue ma découverte de cet auteur fascinant....et je maintiens ma postion: j'adore!

Comme dans La Souris bleue, Kate manie efficacement l'ironie et les parenthèses décapantes. Sous couvert de cet humour bien particulier, on sent poindre la sature, mais peut-être de façon moins évidente que dans La Souris bleue. L'histoire quant à elle est captivante: rebondissements, retours en arrière insulflent un certain dynamisme au récit.
J'ai été entraîné dans un tourbillons de sentiments - humour, tendresse, tristesse, voire horreur - sur les traces de personnages bien campés, terriblement vivants. L'héroïne est particulièrement attachante, avec sa personnalité affirmée et ses commentaires cyniques [quoique dit comme ça, cela ne la rend pas très attachante ^^ Lisez, et vous verrez !]

Cependant, malgé cette effervescence, j'ai été moins émue, moins touchée qu'avec La Souris bleue.  Je ne saurais pas vraiment donner une explication claire, mais le résultat reste le même: j'ai ressenti moins d'émotions. De plus, la fin m'a semblée un peu fouillie; j'ai eu l'impression que "ça partait un peu dans tous les sens".

Au final, un livre que j'ai beaucoup aimé, avec cependant un bémol pour les 100 dernières pages. Vivement le prochain livre de cet auteur...;-)
[je me garde Les choses s'arrangent mais ça ne va pas mieux pour un peu plus tard: "il ne faut pas abuser des bonnes choses", dit-on ! ^^]