L'Anneau maudit de Selma Lagerlöf 11
Editions Actes Sud - 130p

L'Anneau maudit

# La 4ème de couv' #

L'anneau dont Selma Lagerlöf nous raconte ici l'histoire inquiétante est celui que le roi Charles XII offrit à l'un de ses fidèles officiers, le général Bengt Löwensköld. De l'or et une belle agathe, de quoi attirer quelques convoitises, surtout quand tout le monde sait que le général a été enterré l'anneau au doigt.

Le voleur sera Bard, paysan entraîné avec sa femme vers le cimetière alors qu'il pensait protéger le cadavre des détrousseurs. Fuyant les cendres de leur ferme découverte brûlée à leur retour, puis la mort de leur troupeau et le suicide de sa femme, Bard le paysan se réfugie en forêt. C'est là que, à la suite d'un accident de bûcheronnage, et se sentant mourir, il va confier son crime au pasteur que ses enfants sont allés quérir.
Mais le cycle des convoitises est loin d'être achevé, et l'anneau mystérieux continue de susciter désirs, passions et maléfices.

Selma Lagerlöf (1858-1940) déploie ici encore cet art exceptionnel de conteuse du fantastique, nourri des légendes et de l'histoire de sa région natale du Värmland (Suède), qui lui valut le prix Nobel de littérature en 1909 et une durable reconnaissance dans le monde des lettres.

# Mon Avis #

J'en entend déjà qui se plaignent au fond de la salle [oui, oui, vous, là-bas, à gauche]: "Quoi encore un truc polaire? En plus, une histoire d'anneau maléfique ? Quelle originalité !"

Oui, je ne vous le cache pas. La trame de fond est on ne peut plus traditionnelle: un anneau précieux dérobé à un mort,  un propriétaire fantôme qui poursuit les voleurs, de la cupidité, des malheurs, des pleurs. Cependant, ce livre est différent. Unique. Tout change quand l'histoire est racontée par Selma Lagerlöf.

D'une trame apparement banale, elle réalise un conte passionnant, qui m'a vraiment touché. Il m'a été difficile de revenir à la réalité, de me débarrasser de ce sentiment d'envoûtement mêlé d'amertume. L'univers de cet auteur est dur à décrire, les mots me semblent maladroits. C'est une ambiance tellement particulière !Selma nous lie à ses personnages, à son récit. J'ai bu ses mots,savouré les phrases. Impossible de lâcher le roman avant la fin.

Je ne peux donc que vous conseiller ce récit, profondément tragique certes, mais tellement savoureux.