La Métamorphose de Franz Kafka

# Incipit #

" Lorsque Gregor Samsa s'éveilla un matin au sortir de rêves agités, il se retrouva dans son lit changé en un énorme cancrelat. Il était couché sur le dos, dur comme une carapace et, lorsqu'il levait un peu la tête, il découvrait un ventre brun, bombé, partagé par des indurations en forme d'arc, sur lequel la couverture avait de la peine à tenir et semblait à tout moment près de glisser. Ses nombreuses pattes pitoyablement minces quand on les comparait à l'ensemble de sa taille, papillotaient maladroitement devant ses yeux "

# Mon Avis #

Pff, quelle histoire! C'est un récit étonnant, perturbant, qui interpelle.

Le style n'est nullement compliqué; je m'attendais à quelque chose de plus "dur" à lire. Au contraire, l'écriture est plutôt simple.

La "difficulté" - si difficulté il y a - réside sûrement dans le sens à donner à tout ça. Enfin, de mon côté, je ne pense pas qu'il y ait de sens véritable. Ce n'est pas une nouvelle figée, à la morale explicite, immuable. Kafka laisse savamment le lecteur tirer ses propres conclusions. Il écrit, propose. A nous de nous débrouilller avec le récit - tel son personnage, changé on ne sait trop comment en cancrelat, qui doit seul apprendre à connaître son nouveau corps.  Chacun peut donc tirer sa propre interprétation de cette nouvelle : rejet de la différence, étouffement familial, souffrance de la solitude...Les "clefs" de cette oeuvre sont nombreuses; la sensibilité du lecteur fera le choix [certains y ont même vu une anticipation sur les totalitarismes...Mwé...une telle interprétation, sur cette nouvelle-là, me laisse sceptique...].

Au final, un récit qui m'a mis mal à l'aise, et  m'a laissé avec plein de questions dans la tête...Je ne suis ni conquise, ni totalement rebutée...
Je tenterai sûrement un autre titre de Kafka...mais pas tout de suite! [lequel me conseilleriez-vous ?]