A côté de mes lectures marie-antoinettesques, je me suis également fait une petite énorme cure de romans fantasy. Besoin d'évasion peut-être...

Voici donc une première sélection : les séries courtes, et les romans "qui-tiennent-tout-seuls", pour ceux et celles qui n'ont pas envie de se lancer dans une loooooooooongue série en 10 volumes ^^

Les "one shot"

Enchantement de Orson Scott Card 11
Editions "Point Fantasy" - 580p
Traduction de Arnaud Mousnier-Lompré ( traducteur de la série L'Assasin Royal de R.Hobb ! )

Enchantement

Au cœur de la forêt ukrainienne, le petit Ivan découvre une jeune fille endormie sur un autel. Une présence inquiétante le pousse à s'enfuir. Des années plus tard, Ivan revient sur les lieux. Cette fois, il ose embrasser la belle... et se retrouve précipité mille ans auparavant, dans un monde parallèle où la sorcière Baba Yaga fait peser une terrible menace. Une réinterprétation libre et magistrale de La Belle au bois dormant, par l'un des auteurs de fantasy les plus talentueux au monde.

Allez, le jeu de mot est facile, mais tant pis: ce livre est un véritable enchantement ;)

Malgré les apparences, Card ne se contente pas de "repomper" le mythe de La Belle au bois dormant. Ce conte est un prétexte à une histoire originale, pleine de magie, d'humour (beaucoup d'humour!),et d'émotion. Card joue avec les figures traditionnelles des contes , les détournant habilement pour nous donner finalement un roman loin des clichés. Parachuté loin, très loin, de son époque, le pauvre Ivan a bien du mal a s'adapter, gagnant ainsi le mépris de la princesse : ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants ? Que nenni ! Mariage, peut-être, mais pour sauver le royaume de la belle, peu désireuse de s'unir avec un gringalet quasiment nul au combat...Et quand Baba Yuga s'en mèle...

Bref, un excellent roman qui m'a permis de passer un très très bon moment.

Les premières lignes: "J'ai dix ans et m'avez toujours appelé Vanya. Dans mes dossiers scolaires, sur mes papiers d'identité, mon nom est Ivan Petrovitch Smetski; et vous me dites maintenant que je m'appelle en réalité Itzak Schlomo. Mais je suis quoi alors? Un agent secret juif ? "

 

 

L'Invité malvenu de Barbara Hambly
Les Moutons électriques - 350p

L'invité malvenu

Kyra se préparait pour son examen de sorcellerie devant le conseil lorsque, soudain, quelque chose s'est mis à troubler sa magie, tissant de sinistres présages même au sein de ses sortilèges les plus élémentaires. Une certitude s'impose vite à Kyria : sa jeune sœur Alix, qui doit bientôt se marier... est en danger de mort ! Tragique, cet événement n'est pourtant que le premier d'une série de catastrophe qui menace de s'abattre sur le pays. Seule à connaître se danger, Kyria s'opposé à sa famille, qui l'a exile du fait de ses dons magiques mais comment peut- elle lutter, alors qu'elle ne connaît même pas l'identité de son ennemi ?

Une fantasy délicieusement originale, pleine d'humour.

Dans un monde où le don de magie est une tare, Kyria, trop grande, trop cynique, pas assez "douce" et qui plus est magicienne, a bien du mal à être accepté par sa famille et la population. Quand elle revient après 6 ans d'absence pour tenter de sauver sa soeur d'une menace inconnue, la tâche sera loin d'être aisée...

Mélant donc habilement enquête policière de sorcière, sentiments et magie, ce roman est porté par une héroïne très attachante, à l'humour dévastateur. Ici, pas de trolls, elfes ou autres créatures fantastiques, mais seulement des humains et des mages, qui évoluent dans un cadre évoquant l'époque victorienne. Le suspense est savamment entretenu, l'auteur délivrant au compte-gouttes ses informations sur le passé de Kyria, par le biais de quelques flash-back. Loin d'être bancale, cette construction rend le récit encore plus rythmé.

Bon, certaines péripéties sont peut-être un peu "grosses", mais cette lecture est tout de même très agréable, vive et intelligente. Un vrai plaisir.

 


 

Les cycles courts

"La Mosaïque de Sarance" de GG Kay
1. Le chemin de Sarance
- 600p
2. Le Seigneur des Empereurs - 700p

La mosaïque de Sarance, Tome 1 : Le chemin de SaranceLa mosaïque de Sarance, Tome 2 : Le seigneur des Empereurs

A la mort de sa femme et de ses filles, emportées par la peste, Crispin, talentueux mosaïste, n'aspire plus qu'à l'oubli. Aussi, lorsqu'il reçoit une missive de l'empereur Valérius II le convoquant à Sarance pour décorer le nouveau sanctuaire de la Sainte Sagesse, l'artiste décide-t-il de refuser. Mais peut-on longtemps désobéir à son empereur ? Commence ainsi pour Crispin un voyage semé d'embûches avec pour seul compagnon un bien étrange oiseau pensant - et parlant ; muni d'un laissez-passer portant le sceau du chancelier, le mosaïste va traverser l'empire pour rejoindre Sarance. Sarance la dorée, capitale où pouvoir, art, intrigue et passion mènent une danse échevelée...

Une très belle duologie de mon cher Kay.
Contexte historique époustouflant, intrigue intéressante, personnages profonds, parfois attachants - ce roman est magnifique. Trop peut-être. Il posséde une certaine majesté, un côté impérial, qui instaure une distance entre le lecteur et les personnages.
Bien sûr, cela reste une agréable lecture, mais beaucoup moins envoûtante que celle des Lions d'Al-Rassan ou de Tigane, avec moins d'émotions...

 

 

"Cycle de Chalion" de Lois McMaster Bujold 11
1. Le Fléau de Chalion - 700p
2. Le Palandin des Ames - 550p

Le fléau de ChalionPaladin des âmes

Là, c'est un vrai coup de coeur ! Ces deux romans se suivent chronologiquement, mais peuvent se lire individuellement, chacun ayant une "vraie fin".
Ils m'ont tous deux complètement transporté, entraîné, époustouflé.

Les héros sont atypique, anti-héros dans Chalion, femme blessée, passant pour folle dans Palandin. A chaque fois, les personnages principaux sont très creusés et il y a une jolie galerie de personnages secondaires touchants.  Le style est très agréable, l'humour omniprésent, ainsi que l'originalité.

Pour les différences, on peut dire que Le Fléau est plus porté sur les intrigues de cours et les conflits politiques, alors que l'action est plus présent dans le 2nd volume.

Dans tous les cas, ces romans sont vraiment excellents, assez intimes, portés sur l'introspection. Génial!

J'attends avec impatience la sortie du 3ème volume - en poche...

 

 

 

 

 

"Cycle de Vienne" de Martha Wells

Le Feu primordial - 503p

LE FEU PRIMORDIAL | livres: MARTHA WELLS | ISBN: 9782757803301

Le royaume d'Île-Rien vit sous la menace d'un dangereux sorcier, l'énigmatique Urbain Grandier. Dans sa capitale de Vienne, le jeune et faible roi Roland règne sous l'influence d'un entourage équivoque et ambitieux. Seule Ravenna, la reine douairière, garantit encore l'intégrité du royaume. Or voici que reparaît à la cour la sueur bâtarde de Roland, Kade la demi-fée, fille du vieux roi défunt et de la reine de l'air et des ténèbres. Vient-elle s'emparer du trône ? Est-elle de mèche avec Urbain Grandier ?
Le capitaine Thomas Boniface, ex-amant de Ravenna, est peut-être le dernier rempart entre Île-Rien et le chaos. À lui de comprendre qui est l'ami, qui l'ennemi. Mais son intelligence et ses qualités de soldat suffiront-elles à préserver le trône, surtout si la magie du royaume des fées fait irruption dans Vienne ?
Passionnée d'histoire et de littérature française, Martha Wells plonge dans la tradition du roman de cape et d'épée en y mêlant le sens américain de la fantasy. Nul doute que l'Île-Rien de Thomas Boniface doit à la France de Louis XIII et de Cinq-Mars, et que Les Trois Mousquetaires ne sont pas très loin.

 

Un très bon roman, mélant habilement fantasy, conte, sentiments, et aventure à la sauce Dumas. Le style est agréable, les personnages originaux et attachants.
On peut reprocher à cet opus sa lenteur au démarrage: il faut s'accrocher, mais le jeu en vaut la chandelle. J'ai vraiment passer un bon moment en compagnie de  Kade et Thomas.

La Mort du Nécromant - 660p

La mort du Nécromant

Dans une Vienne imaginaire, capitale du royaume d'Ile-Rien, le jeune et fougueux Nicholas Valiarde parcourt en fiacre les rues nocturnes sous l'éclairage des becs de gaz... Entre Rocambole, Arsène Lupin et Monte-Cristo, il cambriole de riches aristocrates pour financer sa cabale vengeresse contre le comte Montesq, coupable d'avoir fomenté la mort de son père adoptif. Mais un adversaire autrement plus effroyable et cruel se dresse inopinément sur son chemin. Derrière les escroqueries d'un spirite de salon se dissimule un mystérieux nécromant qui tire ses pouvoirs de la souffrance et de la mort de ses victimes. Goules, sortilèges, revenants, monstres, sorciers noirs ou blancs : avec l'appui de sa compagne la comédienne Madeline, Nicholas affrontera les pires horreurs dans une longue aventure trépidante, digne des plus grands feuilletons.
Fantasy noire aux personnages et décors somptueux, La mort du nécromant est le premier roman traduit de la Texane Marina

Une autre très belle lecture.

Quelques siècles après Le feu primordial, nous faisons connaissance avec d'autres protagonistes tout aussi attachants.
Plus gothique, plus sombre, ce roman ce lit avec beaucoup de plaisir. L'ambiance est assez pesante, les personnages sont torturés, le suspense bien présent...ce qui donne au final un livre dense et profond, accrocheur, au parfum persistant.