Je sais, je sais, je suis très peu présente ces derniers temps... Problèmes de santé, fin des vacances... Bref, peu de temps pour rédiger des billets convenables. Bon, ça ne veut pas dire que je vous oublie, j'ai plusieurs idées d'articles, et je vais fréquement vous rendre visite chez vous ;)

Enfin voilà, ce soir je vous propose un petit billet salé, au parfum d'embruns...

Les Travailleurs de la Mer de Victor Hugo
Folio classiques - 630p


Gros temps, la Durande - Vixtor Hugo, dessin des Travailleurs de la Mer

Lethierry, armateur sur les côtes de la Manche, vient de doter d'un moteur à vapeur l'un des premiers bateaux qui relient Saint-Malo à Guernesey, La Durande. Mais le navire s'échoue en raison de la jalousie des marins locaux. Qui va aller rechercher le moteur ? Gilliat, un pêcheur solitaire, sauvage, rejeté par tous et amoureux de Déruchette, la fille de l'armateur, se propose car Lethierry lui offre la main de cette dernière. Commence alors une véritable lutte contre la mer et contre ceux qui la peuplent...

Allergiques au style Hugolien? Passez votre tour, ce roman n'est pas pour vous.

Hugo est en effet fidèle à lui-même et déploie pompeusement sa prose riche et complexe, noie le lecteur sous ses connaissances, et use et abuse des anthitèses et autres oxymores. Qu'importe, c'est pour ça que je l'aime. Pour ça, et aussi pour sa capacité à créer des personnages hors du commun, puissants, tourmentés, attachants. Pour sa facilité à envoûter le lecteur, malgré des descriptions apparement interminables. Pour ses touches d'humour noir, qui amusent quand on ne s'y attend pas. Pour sa vision de la mer, son alliance du sublime et du grotesque, sa fatalité.

Cependant, je l'avoue: ce roman n'égale pas, pour moi, le baroque Homme qui Rit. Les Travailleurs de la Mer est une belle lecture, mais pas l'une des meilleurs chez cet auteur; à lire tout de même pour ceux qui apprécient Hugo.

 

Pécheur d'Islande de Pierre Loti11
Editions France Loisirs - 230p

Entre Gaud, fille d'un gros commerçant de Paimpol, et Yann, le pêcheur, il y a bien des obstacles : la différence des conditions et des fortunes, bien sûr ; mais aussi la timidité farouche du jeune homme, de ceux qu'on nomme les " Islandais " parce que, chaque année, leurs bateaux affrontent, durant des semaines, les tempêtes et les dangers de la mer du Nord. C'est l'histoire d'un amour longtemps jugé impossible que nous conte ce roman, publié en 1886, et depuis lors redécouvert et admiré par plusieurs générations. Mais c'est surtout un grand drame de la mer, et l'une des expressions les plus abouties de ce thème éternel. Marin lui-même, Pierre Loti y déploie une poésie puissante, saisissante de vérité, pour dépeindre la rude vie des pêcheurs, l'âpre solitude des landes bretonnes, le départ des barques, la présence fascinante et menaçante de l'Océan.

Encore un roman bouleversant, de ceux qui nous laissent dans le spleen, vidé.

Pierre Loti instaure son ambiance tout doucement, à l'aide de mots choisis, de phrases ciselées. Style fluide, envoûtant, épuré même, et pourtant ô combien évocateur. Je me suis immergée dans cette histoire, bercée par la poésie qui s'en dégage.

Une poésie qui devient parfois cruelle, quand l'héroïne, fascinante et omniprésente, reprend ses droits. L'héroïne, c'est la Mer, une maîtresse tyrannique et jalouse. Les autres personnages gravitent autour d'elle: Gaud, Yann, Sylvestre ( le frère de Gaud), et quelques autres, qui vivent pour et par la mer. J'ai été très touchée par cette histoire, par ces personnages, profonds et mystérieux. J'en suis ressortie un peu différente, émue aux larmes.

Vous l'aurez compris, si vous n'avez pas lu ce chef d'oeuvre injustement oublié, foncez ! Et j'espère que comme moi, vous serez conquis par ce magnifique roman, à la fois pudique et puissant.

 

 


 

Vous voulez d'autres lectures "marines"?
Quelques suggestions:
- L'Ancre des Rêves de Gaëlle Nohant (FABULEUX) [
la critique de Fashion]
- Captain Blood de Sabatini et
Moonfleet de Falkner (sans oublier L'Ile au trésor de Stevenson)
- dans une moindre mesure : La Chaîne d'amour de Daphné du Maurier, Les Aventuriers de la Mer de Robin Hobb, L'Ame Noire de Liam O'Flaherty
- et j'en oublie sûrement !